Ombeline Laurent

Constat : La loi de 2005 pour l’accessibilité des personnes handicapées n’est pas appliquée de façon générale et encore moins aux personnes sourdes et malentendantes. Leur besoin est celui de l’accès à l’information et à la communication par la Langue des Signes Française (LSF), le sous-titrage et d’autres moyens matériels. Les personnes sourdes souffrent beaucoup de l’isolement et du communautarisme, provoquant des crises identitaires pour certains.

Problématique : Comment améliorer cette situation pour les personnes Sourdes qui n’attendent que ça depuis des décennies tout comme les personnes Entendantes qui travaillent ou sont en relation d’une manière ou d’une autre avec des personnes sourdes ?

Solution : En communiquant sur ce que dit la loi, sur ce que disent les personnes sourdes et remontant leurs vrais besoins, tout type d’Etablissement Recevant du Public (ERP) peut devenir facilement et rapidement « accessible » aux publics sourds et malentendants.

Mon projet : Profiter de mon large réseau dans la communauté sourde, mon bilinguisme Français/LSF et mes compétences en communication, médiation culturelle et recherche de financements, pour accompagner les ERP à mettre en place des dispositifs ou programmes accessibles aux sourds et malentendants, en favorisant la LSF.

Si vous avez la volonté de devenir accessible à ce type de public et de monter un projet, nous pouvons y réfléchir ensemble de A à Z ! Contactez-moi également pour toute question à ce sujet.

# Langue des signes
# Accessibilité des sourds

CONTACTEZ DIRECTEMENT OMBELINE LAURENT

9 + 1 =

Pin It on Pinterest