Asnières-sur-Vègre

On dit que la petite cité de caractère serait le plus beau village de la Sarthe…

Toutes les caractéristiques d’un site harmonieux et séduisant sont réunies : rives ombragées des bords de Vègre, vieilles maisons et moulins du XVème au XVIIème, manoirs du XIIIème et XVème, château et parc classés, pont pittoresque, ruelles fleuries de vivaces, lavoir… Sans oublier les impressionnantes peintures murales médiévales de la petite église romane qui ont fait la notoriété du village.
Dans le monument historique du Manoir de la Cour entièrement restauré, s’est ouvert au printemps 2016 un lieu d’expo sur ce bâtiment et la vie des seigneurs au Moyen-Age. Et l’association Patrimoine vous accueille chaque dimanche ou sur RDV pour une visite guidée à travers les rues anciennes.
Aux beaux jours, durant deux week-ends, photographes puis peintres envahissent le village pour de nombreuses expos en différents lieux et chez les habitants. Et tout l’été, Verrikiti vous accueille dans son atelier d’artisan verrier.
Le Jardin Mosaïque fait découvrir dans un cadre bucolique sa gestion écologique d’un fleurissement naturel. Et dans les rues, vous serez intrigués par des pannonceaux indiquant « ici on protège la nature » : plus d’une vingtaine de jardins de particuliers sont labellisés refuge LPO et sauvegardent la biodiversité.

Ce village singulier a su marier ruralité et avant-garde !
Avec le numérique, s’ouvrent aujourd’hui de nouvelles opportunités qui permettent de repenser le territoire, croisant développement économique et proximités augmentées.

Se restaurer

En été le Pavillon Café vous propose boissons et gourmandises, dans un cadre bucolique à l’anglaise. En hiver les habitants prennent le relai avec le café associatif.

Se loger

Chambres d’hôtes et gîtes vous accueillent pour vos vacances et séjours courts. Des professionnels vous accompagnent pour votre installation définitive à la campagne.

Se promener

Jardin Mosaïque, visites guidées du village, sentiers de randonnées et à vélo, parc du château de Moulin-Vieux, expos du Manoir de la Cour.

Venir

A 10kms de deux sorties d’autoroutes
et à 15 min de la gare de Sablé-sur-Sarthe (Trains directs à une heure de Paris, Rennes et Nantes).

.

.

.

.

« Il y a seulement un mois, si je partais par les champs en croyant que l’air libre m’aiderait à combiner les pensées des autres et les miennes, je revenais de ces chasses non la tête pleine d’idées mais les poches débordantes de pierres, de racines, de mâchefer. Rentré dans ma chambre, je posais chacun de ces objets sur ma table comme sur un autel. Maintenant si je me penche sur les pierres ou les mottes de terre, ce n’est plus pour m’en emparer : je les regarde, mais les laisse telles qu’elles sont car les toucher, les déplacer les altère. J’ai failli ramasser hier une feuille morte collée sur un sillon mais il m’eut fallu emporter dans ma chambre le sillon tout entier pour ne pas déparer la feuille. C’était encore ce tronc d’arbre qu’on ne pouvait isoler du sol et cette ornière inséparable du chemin : chaque chose faisait trop corps avec chaque autre. Aussi combien de chemins, de sillons, de racines et de terres n’emmenai-je par mon souvenir pour les déposer dans ma chambre. »

Bernard Réquichot

Peintre né à Asnières-sur-Vègre le 10 octobre 1929 dans la maison familiale de Saint-Gilles. A participé avec Madeleine Pré à la mise à jour des peintures murales de l’église en 1951. Cinq de ces oeuvres majeures ont été intégrées au nouvel accrochage des collections modernes du Centre Georges Pompidou.